Véhicules professionnels : les meilleurs choix

Volkswagen Caddy Van : une 4e génération sans compromis

Quand Volkswagen décide de passer à l’offensive, ce ne sont pas que des mots ! La preuve : le constructeur allemand commercialise cet été deux nouveaux utilitaires. Le nouveau Caddy fabriqué dans la toute nouvelle unité de production ouverte cet hiver en Pologne précédera de quelques semaines seulement le T6 (Transporter). Il faudra alors attendre 18 mois pour que soit présenté un Crafter d’autant plus attendu que cette fois Volkswagen est le seul maître d’œuvre après son « divorce » d’avec Mercedes-Benz.

 

 Volkswagen Caddy 1.JPG

 

Les premiers essais du Volkswagen Caddy de 4e génération démontrent que l’on peut progresser sensiblement en partant d’une plate-forme déjà existante. Les designers ont travaillé pour donner un nouveau look au véhicule. Il perd de ses rondeurs et peut paraître moins engageant… à première vue. Pas sûr, par exemple, que la partie arrière avec son spoiler, le dessin de ses feux, soit aussi réussie que sur la version précédente. Question de goût et de toutes les façons, finalement, on s'habitue assez bien à ce design qui s’inscrit dans la ligne actuelle des véhicules Volkswagen.

 

Une qualité perçue en nette hausse

Ce qui est certain en revanche, c’est le très haut niveau de qualité perçue qui saute aux yeux lorsqu’on pénètre dans l’habitacle, On retrouve ici l’ADN VW et même si sur les versions utilitaires, ce n’est pas aussi perceptible que sur le ludospace, l’acoustique a été sensiblement améliorée, l’ergonomie des sièges joliment revue et l’on appréciera les nouveaux systèmes de radio/info-divertissement.

Le Caddy Van dont il faut noter qu’il est disponible en deux longueurs (Caddy et Caddy Maxi Van) et qu’il existe en version 4-Motion, est équipé de série d’un nouveau système de freinage automatique « post-collision » et d’un système de surveillance périmétrique « Front Assist » avec fonction de freinage d’urgence en ville. Il peut recevoir en option un régulateur de vitesse adaptatif ACC, un réglage automatique des feux de route « Light Assist » ou encore, fort utile pour les manœuvres, une caméra de recul « Rear View ».

Les ingénieurs-motoristes ont, eux aussi, (re)travaillé en profondeur les mécaniques. Les moteurs TDI restent pour l’instant à la norme Euro 5 sur les utilitaires, mais passent à la norme Euro 6 pour les véhicules particuliers. Un très bel équilibre est réalisé par le TDi 1,6 l/102 ch couplé à la boîte de vitesses automatique 7 rapports et double embrayage (DSG). En essai, nous avons consommé (à vide) 6,2 l/100 km (il est annoncé en consommation mixte à 4,9 l/100 km) grâce à la Technologie BlueMotion qui intègre un système Start-Stop, un système de récupération de l’énergie au freinage, un régulateur de vitesse et un design (légèrement) revu et plus aérodynamique.

 Volkswagen Caddy 2.JPG

 

 

Une remarquable stabilité sur route

En roulant sur les routes du Midi de la France, ce qui nous a le plus impressionné, ce sont cependant les progrès accomplis pour donner au véhicule une plus grande stabilité. C’est spectaculaire quand on aborde les grandes courbes de sortie d’autoroute en particulier. Les nouvelles suspensions et l’optimisation des trains roulants et des liaisons au sol sont, incontestablement, les points forts de cette nouvelle génération du Caddy Van dont la charge utile est portée à 740 kg (810 kg pour le Caddy Maxi Van) pour un volume de chargement est de 3,2 m3 (4,2 m3 pour le Caddy Maxi Van).

Pour ce qui est de la finition, le choix est assez simple : Volkswagen propose en effet un Caddy Van Business Line qui est déjà équipé de vitres arrière opaques, d’une cloison de séparation d’habitacle, d’une radio RCD 310 et d’une climatisation semi-automatique. On peut y ajouter le système de radionavigation « RNS 315 » pour avoir un véhicule super-équipé.

 

Des coûts d’usage raisonnables

Il reste bien entendu à parler « prix » : le Caddy Van Business Line 1.6 l/102 ch DGS est affiché à 21 320 € HT. Il faut y ajouter 322 € HT pour bénéficier de la BlueMotion Technologie. Quand on sait que le Caddy est très recherché en deuxième main, il n’y a pas là de quoi affoler un gestionnaire de parc : en LLD, les loyers, compte-tenu d’une VR élevée et de consommations modérées, restent raisonnables.

 

Volkswagen Caddy 3.JPG

 

 



28/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres