Véhicules professionnels : les meilleurs choix

Toyota ProAce Electric : quand un utilitaire bien français se pique de "japonisme"

 

2021_ProaceElectric_001.jpg
Comme les trois mousquetaires, ils sont quatre et le quatrième « Utilitaire de l’année » est badgé Toyota. Il s’appelle ProAce et à l’instar des Citroën ë-Jumpy, Opel Vivaro-e et Peugeot e-Expert, ce fourgon compact est désormais commercialisé en version 100 % électrique.

 

 

Avec le ProAce Electric, Toyota dispose d’un fourgon compact particulièrement polyvalent. La gamme est déclinée en des versions fourgons tôlés, cabine approfondie, transports de personnes ou encore plancher-cabine.

Si le ProAce Electric est proposé en 3 dimensions, 4,609, 4 959 et 5,309 mm, la « mécanique » est toujours la même : elle développe 136 ch et a un couple maxi de 260 Nm. A mi-charge, cela donne un véhicule d’un grand dynamisme. Selon leurs besoins, les clients pourront choisir une autonomie (WLTP) maximum de 230 km obtenue avec une batterie de 50 kWh (qui est la seule proposée sur la longueur L1) ou 330 km et une batterie de 75 kWh. Les temps de recharge sont, respectivement, de 4 heures 30 et 6 heures 45 sur une borne 11 kW, 7 heures 30 et 11 h 20 sur une borne 7,4 kW.

 

20210504-proace-city-electric-rear-standard-high-2.jpg

 

Les "avantages clients" Toyota pour faire la différence

Mais pourquoi passer au 100 % électrique ? Pour répondre aux préoccupations environnementales du moment sans doute et accéder aux ZFE-m, mais aussi parce que désormais, ces fourgons, bien conçus, ont un TCO guère plus élevé que celui d’un véhicule thermique diesel équivalent. Cela s'explique : Les les véhicules électriques — voiture particulière comme utilitaire — bénéficie un bonus gouvernemental (maximum 4 000 euros jusqu’au 31 décembre 2021) et souvent de subventions des collectivités territoriales. ils ont de plus des coûts de maintenance (il faut surveiller les pneumatiques comme le lait sur le feu !) et le budget pour  faire le plein d’énergie reste limité. Il faut ajouter que l’émergence d’un vrai marché de l’occasion change tout ! Les loueurs longue durée peuvent fixer les valeurs de revente à haut niveau et les entreprises qui souhaitent acheter un ProAce Electric, pourront le revendre facilement.

 

20210405-proace-city-electric-interior-high-2.jpg

 

La vraie question est de savoir pourquoi choisir plutôt Toyota ? Parce qu’en finition Business, le fourgon compact « japonais » est équipé pour être un « outil de travail » sûr et confortable à conduire, qu’il bénéficie d’une garantie 3 ans/100 000 km et qu’il reçoit le système Moduwork en série : gagner quelque 500 cm3 de volume utile et 1 160 mm de longueur de chargement peut (aussi) faire la différence.

 

2021_ProaceElectric_003.jpg

 



01/06/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres