Véhicules professionnels : les meilleurs choix

TOYOTA AURIS HYBRIDE 136h EXECUTIVE: Une "full hybrid" pour tous ?

La Toyota Auris hybride confirme la suprématie du constructeur japonais sur le marché des full hybrid : la technologie Hybrid Synergy Drive, l’association d’un moteur essence et d’un moteur électrique qui a fait le succès de la Prius depuis 1997, arrive sur une berline moyenne de grande série. Le n°1 mondial de l'automobile prouve, en tous les cas, que malgré toutes les attaques et autres procès auxquels il doit faire face, il a un savoir-faire exceptionnel.

 

TOYOTA AURIS HYBRIDE : un brin tranquille, reposante et économe

 La Toyota Auris Hybride dans sa version hybride, est une voiture tranquille. Cela n’empêche pas les moteurs, puisqu’il faut bien parler au pluriel, de « faire leur boulot » de belle façon. Sur route, les 136 chevaux sont très présents. Point trop n’en faut, nous ne sommes pas en présence d’un « petit bolide » et tant mieux. Toyota a cependant su préserver un certain plaisir de conduire et surtout filtrer tous les bruits et toutes les vibrations. On avance en silence même quand c’est le moteur thermique qui travaille. C’est mieux encore quand le moteur électrique « prend la main »… mais cela ne dure que deux kilomètres maximum (à 50 km/h) : en ville, dans les embarras de la circulation, c’est cependant remarquable.

Si l’on se penche sur ce qui compte — et peut fâcher quand on roule à l’essence —, les consommations, on n’est pas au bout de ses surprises : en conduite ECO, on ne franchit pas la barre des 5 litres et elle est à peine dépassée en mode POWER. Encore faut-il pour obtenir de tels résultats que l’itinéraire permette de recharger les batteries du moteur ce qui est possible à la décélération ou au freinage. Si on prend les chiffres normalisés, on obtient 3,8 l aux 100 km (consommation mixte) et des émissions de CO2 de 89 g au kilomètre. On fait difficilement mieux !

 

TOYOTA AURIS HYBRIDE : destinée aussi aux entreprises

L’Auris hybride a-t-elle sa place dans une flotte d’entreprise ? Si l’on est à cheval sur les équipements de sécurité sans aucun doute : ABS de dernière génération, contrôle de stabilité et de motricité, assistance au démarrage en côte, 7 airbags et système de verrouillage/déverrouillage des ouvrants et de démarrage « intelligents » sont de série. On peut ajouter qu’on trouve aussi sur toutes les versions un système audio de bonne qualité, une climatisation automatique.

La réponse à la question posée est plus difficile à donner au vu des tarifs pratiqués par Toyota, de 23 900 à 27 300 €. Certes, en théorie, le TCO se maintient à un niveau qui ne devrait effrayer ni les gestionnaires de parc responsables, ni les directeurs financiers : cette version de l’Auris, en effet , se voit attribuer par les experts des VR élevées, ses frais d’entretien sont réduits et son « budget carburant » reste des plus raisonnables.

En résumé, la Toyota Auris hybride ne peut pas être confiée à tout le mone et surtout pas à de très grands rouleurs. En effet, sur route et autoroute, elle risque de coûter chères et cela d’autant plus que les 80 % de TVA récupérable sur le gazole ne le sont pas sur le super. On profite pourtant d’une carte grise gratuite ou à tarif réduit dans de nombreux départements, d’un bonus écologique de 1 000 € (ce bonus est de 2 000 € pour les particuliers) et surtout d’une exonération de la TVS les deux premières années de détention. Gestionnaires de parc, à vos calculettes.



27/07/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres