Véhicules professionnels : les meilleurs choix

Skoda Citigo : 1275 kilomètres sur les routes irlandaises

Up ! Mii et Citigo. Volkswagen, Seat et Skoda ont lancé à l’été 2012 un « petit format » équipé d’un 3 cylindres essence proposé en 60 ch et 75 ch. Réservée sur le site  AutoEscape (pour ses prix extrêmement compétitifs), mise à disposition par Budget à l’aéroport de Dublin, la Skoda Citigo démontre qu’elle sait s’adapter à toutes les situations.

 

DSC00759.JPG

 

1275 kilomètres sur les routes d’Irlande, voilà un essai grandeur nature comme nous n’en faisons plus, hélas, depuis longtemps. Il est loin le temps des « 10 000 kilomètres au volant de… » qui donnait aux journalistes automobiles l’occasion de parcourir l’Europe en moins et de faire des bilans des véhicules essayés juste avant qu’ils ne soient commercialisés ! 1 275 kilomètres, c’est en tous les cas l’occasion d’avoir plus qu’un « ressenti » et la Skoda Citigo 60 ch nous a conquis. A bord, deux personnes, trois valises « cabines » et un sac qui prennent place sans souci dans le coffre. Celui-ci dont le volume minimum est de 250 l, est assez profond et les valises tiennent pile poil debout. Quatre portes, cela facilite aussi la vie !

 

Le stress de la conduite "du mauvais côté" de la route

Avouons que nous n’avions pas choisi la facilité car, quoiqu’on puisse en dire, rouler à gauche avec une conduite une droite reste pour les continentaux un exercice délicat. Exemple le plus remarquable, il faut plusieurs jours avant de s’apercevoir qu’on utilise uniquement les rétroviseurs latéraux et jamais (ou presque) le rétroviseur intérieur. Les réflexes sont tenaces pour s’assurer de son environnement, il nous est plus naturel de regarder à droite. On remarque aussi sur les trajets un peu longs que tenir le volant avec la main droite — il faut changer de vitesses avec la main gauche ! — peut fatiguer le bras et l’épaule droits plus rapidement qu’il n’y paraît.

 

 DSC00817.JPG

 

Un kilomètre en marche arrière, ça use, ça use (air connu)

Sur les trois et quatre-voies comme sur les autoroutes du Wiclow, la Skoda Citigo est alerte. On apprécie plus encore les prestations de la voiture quand on se retrouve sur les petites routes très étroites qui sont légion du côté de Glendalough. La Citigo a alors des dimensions idéales, 3,562 m de long pour 1,478 m de haut et surtout 1,641 m de large, un p'tit moment de bonheur quand on croise le camion du laitier qui vous « jette » gentiment dans la végétation débordante sur la gauche extrême de la chaussée. Visite de la Russborough House, l’un des plus beaux châteaux d’Irlande et de son labyrinthe. Aïe ! Route fermée sur le retour. La carte — et les bénévoles adorables qui font la circulation — indiquent un détour par un chemin mi-carrossable. Tout va bien jusqu’au moment où surgit en face un autre véhicule. Et là, quand il faut faire un kilomètre en marche arrière alors que largeur du chemin empruntée n’est que de quelques dizaines de centimètres de plus que la largeur de la voiture, l’épreuve est rude. De quel côté regarder ? En France, un tour d’épaule vers la droite et le tour est joué. Ici, c’est plus compliqué car on comprend vite qu’un tour d’épaule vers la gauche n’aide en rien ou du moins crée un stress aussi ridicule qu’inutile. Le prochain pub est à 30 kilomètres, la formidable maison de Mel et Simon où nous logeons à 32, j'ai bien gagné ma pinte de Guiness. D’autres préfèrent les rousses et la Smithwick's (Irish ale). Tout se passe bien mais rouler du « mauvais côté » de la chaussée a un petit côté « parcours initiatique ». L’Irlande, c’est aussi cela.

 

DSC00824.JPG

 

Des consommations très raisonnables

Avec le premier plein, nous faisons 611 kilomètres, une consommation de l’ordre de 5,7 l/100 km. Ce sera aussi le chiffre que nous enregistrerons au terme de notre périple. On ne peut pas être plus raisonnable quand la donnée « constructeur » est de 4,5 l/100 km pour la consommation mixte (105 g de CO2/km).

Après le Wiclow, nous mettons le cap à l’Ouest vers le Burren et les Cliff of Moher, puis légèrement plus au nord et un plus à l’Ouest encore dans le Connemara pour découvrir Clifden : c’est ici que Marconi établit le premier télégraphe sans fil Europe-Etats-Unis, mais aussi que 8 ans avant Lingbergh au Bourget, se posèrent Alcock et Brown au terme de la première traversée en avion de l’Atlantique — on les a complètement oubliés !—. Clifden, c’est aussi un « Pony Show » à ne pas manquer le 3e jeudi d’août. Quelques ballades à pied dans le coin en partant de la Sky Road et ses extraordinaires paysages et retour à Dublin où, évidemment, la Skoda Citigo est particulièrement à l’aise. Les places sont chères, mais il y en a toujours une !

 

DSC01038.JPG

 

 Confortable et remarquablement sûre

Voilà une « sacrée » découverte, une petite voiture très confortable (pas le moindre dos et pourtant les chemins et routes irlandaises ne sont pas toujours en bon état), un comportement dynamique exemplaire, une direction assez précise et un freinage bien assisté et efficace. Exactement ce qu’il faut pour être, au volant, « The Quiet Man » (L’Homme tranquille), pour reprendre le titre du célèbre film de John Ford tourné en 1952 à Cong, dans le Connemara, avec John Wayne et Maureen O’Hara.

 

DSC01035.JPG



31/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres