Véhicules professionnels : les meilleurs choix

RENAULT TRAFIC : UNE GENERATION 2014 QUI MONTE EN GAMME ET EN QUALITE

En cet automne 2014, le Renault Trafic se refait une santé. Tout change (ou presque) et seulement en bien. Il affiche un nouveau look et clairement la nouvelle identité Renault, se muscle singulièrement, grandit (de 21 cm) et aborde « droit dans ses bottes » la concurrence, notamment celle du nouveau Mercedes Vito avec lequel il partage son excellent moteur 1.6 l.

 

images\Renault_58397_global_fr.jpg

 

Le Renault Trafic 2014 est entièrement nouveau. Il s'offre un avant qui muscle singulièrement sa ligne et adopte la nouvelle identité Renault avec le losange de la marque vertical dans la calandre. Il grandit : plus 21 cm en longueur, des porte-à-faux qui s’allongent de 10 centimètres à l’avant et 11 à l’arrière. Il devient ainsi le fourgon compact le plus long du marché (3,75 m sur L1 et 4,15 m sur L2). Ces centimètres gagnés peuvent être optimisés deux astuces « maison » : d’une part une trappe (en option) en bas de la cloison

 

images\Renault_58658_global_fr.jpg

de séparation entre la cabine et le compartiment arrière pour placer les objets de très grande longueur, d’autre part, une galerie intérieure.

images\Renault_56827_global_fr.jpg

 

Une excellente prise en compte des attentes des clients ! La conception avancée de la cabine dont la cloison recule de 3 cm libérant un peu plus d’espace pour les occupants n’est pas sans avoir une (bonne) influence sur la qualité de la vie à bord. Qualité, un maître-mot sur cette génération du  Trafic. Elle est en hausse significative et pour s’en convaincre, il suffit de regarder la nouvelle planche de bord bi-ton : l'habillage façon « alu » des bouches d'aération est un petit détail qui change tout !

 

Une "mise à niveau" conséquente

Renault fait avec le nouveau Trafic une « mise à niveau ». Il semble bien être le plus abouti de tous les fourgon du marché, à égalité peut-être avec le nouveau Mercedes Vito qui est commercialisé en même temps que lui. Les utilisateurs apprécieront par exemple que Renault propose plusieurs systèmes multimédia avec navigation intégrée (Media Nav et R-Link) et qu’une nouvelle application proposée en option, R&GO, permette de profiter de l'écran multifonction (téléphonie, gestion des musiques, navigation, écoconduite, etc.) de son propre smartphone ou de sa tablette personnelle qu’accueille un support extractible qui trouve sa place au-dessus de la radio. En fait, Renault réussit à donner son véritable sens à l’expression « outil de travail » pour un utilitaire dont la fonction première reste un « moyen de mobilité ». Même si les aménagements intérieurs qui font la différence sont souvent en option, ils permettent de transformer la cabine en « bureau mobile » : l'écritoire au milieu de la planche de bord, la « cache » pour un ordinateur dans le dossier du siège central de la cabine ou encore les très nombreux rangements (jusqu’à 90 l au total) et autres prises, seront précieux à ceux qui passent leurs journées à bord. Au passage, on note qu’il n’y a toujours pas de série d’airbag(s) passager(s). Agaçant. Mercedes ne lésine pas sur ce point !

 

images\Renault_56835_global_fr.jpg

 

Est-ce à dire que le Trafic ne joue pas la carte de la sécurité maximum ? Non, fort heureusement et dans ce domaine, il fait aussi bien que la concurrence : l’adjonction de nombreuses aides à la conduite en série, ABS, REF, EPS, Extended grip en série (antipatinage « intelligent), aide au démarrage en côte, etc. et aussi sur de nombreuses versions, une caméra de recul, en sont la preuve. On peut être plus sceptique sur le miroir wide view, ce miroir qui, intégré au pare-soleil du passager, élargit l’angle de visibilité latéral arrière droit permettant de « supprimer » l’angle mort. Véritable avancée ou gadget ?

 

images\Renault_58399_global_fr.jpg

 

Une motorisation dCi 1.6 l performante et économique

Sur le nouveau Trafic, le confort dans la cabine est au meilleur niveau : les conducteurs apprécieront de pouvoir régler leur siège en 3 D (hauteur, profondeur et lombaire) et d’ajuster le volant en hauteur et en profondeur. Ce confort bénéficie indiscutablement de l’évolution du châssis qui donne au véhicule une assise sur la route plus saine, plus sûre encore. Le Trafic a ainsi des prestations dynamiques qui permettent de profiter au maximum des performances des mécaniques. Il reçoit une motorisation dCi 1.6 l associée à une boîte manuelle à 6 rapports. Prête pour passer à la norme Euro 6b, cette motorisation Euro 5 développe en simple turbo 90 ch (260 Nm à 1 500 tr / min) avec ou sans Stop & Start et 115 ch (300 Nm à 1 500 tr / min) sans Stop & Start, mais aussi grâce à la technologie Twin Turbo (deux turbocompresseurs) 120 ch (320 Nm à 1 500 tr / min) avec Stop & Start et 140 ch (340 Nm à 1 500 tr / min) avec Stop & Start. Sur le Vito, Mercedes a choisi de ne pas passer par la « case » Euro 5 et d’offrir d’emblée des mécaniques à la norme Euro 6.

Chaque moteur cible une clientèle — ou une utilisation — spécifique. Tous se distinguent par leurs faibles consommations, surtout en utilisant le mode ECO et en suivant les indications de changement de rapport. Lors de nos essais du côté de Copenhague (Danemark), malgré une circulation souvent dense, nous avons pu constater que les fourgons à mi-charge consomment aux alentours de 8,5 l avec le dCi 115  et pas plus de 8 l avec l’Energy dCi 120 avec Start & Stop. Un atout lorsqu’au moment du choix, le TCO prime !

 

images\Renault_58385_global_fr.jpg

 

Une concurrence sévère

La gamme Trafic est déclinée en de multiples variantes, fourgon, cabine approfondie (réalisée par Snoeks et directement montée en usine), plancher-cabine, combi (transport de personnes jusqu’à 9 places). Pour ce qui est du fourgon, il offre des volumes utiles de 5,2 à 8,6 m3, est disponible en 2 longueurs,  2 hauteurs et 2 niveaux En France, trois finitions sont proposées : Générique, Confort (orienté « flottes » avec quelques options possibles) et Grand confort. De quoi satisfaire la très large clientèle fidèle à la marque au losange et même de conquérir de nouveaux clients malgré l’offensive de Ford et de ses Transit Connect et Custom ou de Mercedes qui n’aura aucun mal à imposer son nouveau Vito chez des professionnels qui ne jurent bien souvent que par la marque à l’Etoile. Tout peut se jouer sur le service après-vente : le réseau Renault qui compte 55 concessionnaires Renault Pro+ dédiés aux professionnels, est un atout pour la marque française.

 

images\Renault_58393_global_fr.jpg

 


 Les prix des fourgons L1H1 (août 2014)

VERSIONS

MOTORISATION

NIVEAUX D'ÉQUIPEMENT

ÉMISSION
(l/100km)

CONSO. MIXTE
(g/km)

PUISSANCE FISCALE
(CV)

TARIF
(HT)

Fourgon L1H1 1000

dCi 90

Générique

170

6,5

5

 22 000  €

Confort

170

6,5

5

 22 700  €

Grand Confort

170

6,5

5

 23 800  €

dCi 90

Stop & Start

Confort

160

6,1

5

 23 000  €

Grand Confort

160

6,1

5

 24 100  €

dCi 115

Confort

170

6,5

5

 24 000  €

Grand Confort

170

6,5

5

 25 100  €

Energy dCi 120

Confort

155

5,9

5

 24 700  €

Grand Confort

155

5,9

5

 25 800  €

dCi 140

Confort

170

6,5

5

 25 500  €

Grand Confort

170

6,5

5

 26 600  €

Energy dCi 140

Grand Confort

160

6,1

5

 26 950  €

Fourgon L1H1 1200

dCi 90

Confort

170

6,5

5

 23 200  €

Grand Confort

170

6,5

5

 24 300  €

dCi 90

Stop & Start

Confort

160

6,1

5

 23 500  €

Grand Confort

160

6,1

5

 24 600  €

dCi 115

Confort

170

6,5

5

 24 500  €

Grand Confort

170

6,5

5

 25 600  €

Energy dCi 120

Confort

155

5,9

5

 25 200  €

Grand Confort

155

5,9

5

 26 300  €

dCi 140

Confort

170

6,5

5

 26 000  €

Grand Confort

170

6,5

5

 27 100  €

Energy dCi 140

Grand Confort

160

6,1

5

 27 450  €



07/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres