Véhicules professionnels : les meilleurs choix

CITROEN C ZERO & PEUGEOT ION : pour être au courant

 

En décembre 2010, Citroën livrera ses premières C Zéro et Peugeot ses premières Ion, deux petits véhicules 100 % électrique destinés d’abord aux entreprises et aux administrations. Les prix, à l’achat en tout cas, sont redoutables… et la location longue durée n’est pas donnée non plus.

 

 

Citroën C Zéro et Peugeot Ion : des micro-urbaines sympathiques

De vraies petites urbaines, sympathiques et vraiment amusantes à conduire : ce sont les premières impressions que l’on a au terme de quelques kilomètres parcourus à bord de la Citroën C Zéro ou de la Peugeot Ion. Conçues en partenariat avec MCC (Mitsubishi Motors Corporation) qui commercialise de son côté la i-Miev, ces deux petites voitures 100 % électriques disposent d'un moteur synchrone à aimant permanent délivrant 47 kW (64 ch de 3000 à 6000 tr/mn) pour un couple maximale de 180 Nm de 0 à 2000 tr/mn. Il est alimenté par des batteries Lithium-iOn dont on nous assure qu’elles sont garantes d’une excellente autonomie et de meilleures performances que toutes les batteries disponibles jusqu’ici. On veut bien en accepter l’augure.

 

Citroën C Zéro et Peugeot Ion : un comportement sans souci

Ce qui est sûr en tous les cas, c’est que la Citroën C Zéro et la Peugeot Ion rassurent d’emblée sur leur comportement. Attention quand même ce sont des propulsions, elles sont équipés en pneumatiques de 15” et sous la pluie, il est recommandé de lever le pied pour aborder les ronds-points. Les aides électroniques à la conduite (ABS, ASR, ESP, répartiteur électronique de freinage) qui prennent le relais toujours à bon escient sont les bienvenues ! Les deux véhicules sont « en phase » avec leur vocation urbaine et parfaitement adaptés à la circulation en vile et (un peu) au-delà. On se fait finalement très vite à leurs mini-dimensions : 3,47 de long et 1,47 m de large. C’est « cool » pour se garer ou pour se faufiler. Cela permet aussi à 4 adultes de prendre place à bord dans de bonnes conditions de confort et même d’avoir un coffre de 166 litres juste suffisant pour faire un grand marché ou pour placer un peu de matériel. Il faut d’ailleurs noter que les deux véhicules existent en version « société », 2 places et large plage de chargement à l’arrière.

 

Citroën C Zéro et Peugeot Ion : Zéro pollution, zéro bruit

On est franchement séduit par la simplicité du maniement de la mini-boite de vitesse automatique et par la facilité des manœuvres : la direction assistée est super-efficace et le rayon de braquage incroyable ! Les reprises de ces micro-urbaines étonnent… On roule sans souci à 100 km/h (pour une vitesse maximum de 130) non seulement sans émettre le moindre gramme de gaz carbonique, mais aussi d'émission de bruit non plus ! Il faut d’ailleurs se méfier des piétons qui descendent du trottoir ou qui traversent sans regarder, des cyclistes qui ne vous entendent pas arriver !

Si l’on prend la C Zéro en exemple, on est agréablement surpris par la qualité des finitions dans l’habitacle et le soin apporté aux ambiances intérieures. La planche de bord est des plus classiques, mais Citroën a donné un petit côté bon chic bon genre à sa voiture en gainant de cuir le pommeau de levier de changement de vitesse et le volant ou en soulignant par quelques inserts de plastiques noir plus brillants les contours des compteurs. L’équipement de base est assez riche : il comprends outre 6 airbags, des vitres électriques, une climatisation automatique, un autoradio CD / MP3, une connexion USB et Bluetooth…

 

 

En conclusion, Citroën C Zéro et Peugeot Ion doivent trouver leur place dans les flottes automobiles et répondent aux cahiers des charges de l’autopartage. Il est évident qu’elles ne doivent pas être acheter — l’investissement est très élevé, près de 30 000 € HT, prime gouvernementale de 5 000 € déduite —, mais qu’elles peuvent être louées en longue durée (LLD) : 459 € sur 4 ans (sans entretien) pour la première, 499 € sur 5 ans avec entretien pour la seconde. Quant au prix du « plein » (sur une prise 220v standard), il ne dépasse pas aujourd’hui les 2 € pour 150 à 170 kilomètres d’autonomie réelle. Il faut ajouter  que les deux constructeurs français comme les loueurs proposent autour de la C Zéro et de la Ion des offres de mobilité particulièrement bien étudiées. Les utilisateurs de véhicules électriques se voient  par exemple proposer, dans le cadre de leur contrat de LLD, la possibilité de louer des voitures plus classiques pour un déplacement professionnel ou personnel « hors des murs » de la ville.

 

_________________________________________________________________________________

 

Un accord exemplaire

 

Dans le cadre du dernier Mondial de l'Automobile à Paris, le Groupe international KONE en partenariat avec la société de location longue durée avec service, ARVAL, et Citroën ont signé le premier "bon de commande" pour une flotte importante de Citroën C Zéro. « Cet  accord est une nouvelle preuve que la Marque apporte des réponses produit innovantes, concrètes et adaptées aux besoins des entreprises. Aujourd’hui, la voiture électrique est une réalité commerciale chez Citroën, ce qui permet d’offrir une nouvelle solution à des entreprises engagées dans des politiques de développement durable, des entreprises qui ont opté pour une démarche de réduction des émissions de CO2 telle que KONE », déclarait David Staniforth, Directeur de Citroën Business International. 

KONE mène depuis longtemps déjà des actions concrètes en matière de Développement Durable sur les plans économiques, sociétaux et environnementaux et pourra avec sa flotte de C Zéro favoriser des déplacements plus responsables. « Ayant déjà obtenu une diminution de la consommation moyenne, par le choix des véhicules, par le comportement des salariés - nous avons mis en place un concours Je(u) roule habile – nous pensons qu’il faut maintenant d’autres solutions et nous nous tournons vers l’avenir. C'est parce que la C Zéro répond à ces nouveaux enjeux que nous avons passé commande de deux véhicules électriques. C’est un premier pas qui va nous permettre de tester l’autonomie, les moyens de recharger les véhicules et l’adaptation de ces véhicules à nos besoins. Les deux voitures vont être placées sur nos sites de Trappes et de Nice, elles seront disponibles comme véhicule de service en autopartage », précisait Gérald Roux, Directeur Général de KONE France qui ajoutait que la décision avait aussi été prise au terme d'une étude préliminaire du TCO (Total Cost of Ownership ou coût global de détention) de ces véhicules.

ARVAL, par la voix de Philippe Noubel, Directeur Général délégué du groupe, pouvait, de son côté, se féliciter d'être le premier loueur longue durée à signer une commande de véhicules électriques C Zéro, un contrat qui «concrétise une nouvelle fois l’engagement d’ARVAL en matière de développement durable dans la mobilité professionnelle ».

_________________________________________________________________________________



24/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres